Le cycle du combustible nucléaire utilisé dans les centrales EDF

les centrales EDF

Pour générer de l’électricité, EDF utilise dans ses centrales un cycle de combustible nucléaire qui représente l’ensemble des opérations destinées à fournir du combustible aux réacteurs nucléaires puis à gérer le combustible irradié. L’uranium utilisé dans les réacteurs nucléaires s’appelle combustible puisqu’il dégage de la chaleur par fusion.

Spécificité de l’uranium utilisé dans le schéma nucléaire

L’uranium naturel utilisé sous forme de minerais représente un mélange de 2 isotopes, à savoir : l’uranium 238 qui est le plus important dans le cycle du combustible nucléaire et l’uranium 235 présenté sous forme de traces. Dans le cas du schéma de la France, le cycle de combustible nucléaire permet à l’uranium 235 de subir la fission nucléaire.

Dans le schéma nucléaire, l’enrichissement est une opération permettant d’augmenter la proportion d’uranium 235 dans le combustible nucléaire. Cette opération est très efficace dans la production d’électricité puisque la combustion d’une partie d’uranium de 7 g est capable de libérer autant d’énergie qu’une tonne de charbon.

Dans un réacteur nucléaire, le schéma de la France en termes de production d’électricité contient plusieurs millions de pastilles qui vont être utilisées pendant 3 ou 4 ans. Lors de cette opération, le combustible nucléaire comme l’explique vive-le-nucleaire-heureux.com/ pourra procéder à des transformations. La consommation progressive d’uranium 235 et la réaction permettant de produire la fission sont quelques exemples. Il faudra tirer le combustible au bout de certains temps. Le renouvellement se fait par tiers au moment des arrêts de tranche.

Cycle fermé avec retraitement du combustible nucléaire

Le cycle du combustible nucléaire inclut l’extraction du minerai, la concentration d’uranium, la conversion, l’enrichissement, la production du combustible, l’irradiation dans le réacteur, le recyclage éventuel et la gestion des déchets. Le cycle est dit ouvert lorsque le schéma nucléaire contient le combustible usé après irradiation dans les réacteurs qui ne subissent aucun traitement et est dirigé vers des lieux de stockage de conception. Ce système est utilisé en Suède et aux États-Unis.

Pour le schéma de la France, Royaume-Uni, Pays-Bas, Russie et Japon, le cycle du combustible nucléaire utilisé est le système fermé. Le combustible usé subit ainsi un traitement dans les usines spécialisées afin de permettre la récupération du plutonium et de l’uranium pour effectuer d’éventuel recyclage. Les déchets ultimes sont stockés définitivement dans des sites spécialisés.

Donner une seconde vie aux combustibles usés

Selon le schéma de la France, 96 % du combustible usé est recyclable en nouveau combustible dans les centrales nucléaires d’EDF. Traiter le combustible usé pour le recycler en combustible MOX réduit la consommation des ressources en uranium naturel et limite le volume des déchets radioactifs ultimes à stocker.